Chacun son rythme !

Plusieurs instruments sont à disposition des enfants, ils sont généralement plutôt curieux et réceptifs.
L’objectif est toujours de créer du lien, d’améliorer la coordination et de diminuer les niveaux de stress.

Escalade

Activité escalade en salle de bloc dans un coin dédié aux enfants. Grimpe motivée par la descente en toboggan à la clé !

Ce moment permet de développer les capacités motrices et favorise la décharge physique. Les enfants prennent conscience de leur corps et expérimentent de nouvelles sensations.

Vous êtes au Bon Endroit, un lieu d’accueil parents et enfants (article fédération APAJH)

4 mars 2021

A Tours, Le Bon Endroit accueille des enfants avec troubles du spectre de l’autisme pendant quelques heures. Ces moments de répit pour les parents ont des effets positifs sur l’enfant, sur place mais aussi en dehors. En plus de cet accueil, Le Bon Endroit est également un lieu de convivialité ouvert aux parents pour leur permettre de se rencontrer, d’échanger mais également de participer à des activités.

Le Bon Endroit a ouvert ses portes en juin dernier, porté par l’APAJH d’Indre-et-Loire et l’association Habitat et Humanisme. Céline Gaud, responsable du dispositif de répit, explique : « Le Bon Endroit est né en juin 2020, après le premier confinement, pour offrir du répit aux familles dont les enfants avec troubles psychiques. Nous avons eu un nombre important de demandes et avons permis du répit à 23 familles pendant l’été. L’expérimentation s’est poursuivie de septembre à décembre avec un partenariat privilégié avec le service de pédopsychiatrie de l’hôpital Bretonneau (enfants avec troubles du spectre de l’autisme).

Un accueil la semaine et le week-end

Avec comme objectif d’éviter l’isolement et l’épuisement des parents, l’équipe du Bon Endroit, composée d’éducateurs spécialisés, accueille les enfants la semaine, en complément de la prise en charge par l’hôpital Bretonneau, certains samedis et pendant les vacances scolaires.

Laura Cassier est éducatrice spécialisée : « Nous accueillons les enfants dans un espace chaleureux et nous nous adaptons à leur rythme, leurs besoins et envies. Nous proposons des sorties, des activités, des moments libres aussi. On veut que les enfants se sentent comme à la maison. On essaie aussi que le temps passé au Bon Endroit soit du temps de gagné pour les parents : la dernière fois, nous avons fait prendre le bain aux enfants pour que les parents n’aient « plus » qu’à le coucher en rentrant chez eux ».

« Du temps pour moi »

Depuis l’été, Amin passe quelques heures par semaine au Bon Endroit. Pour Fadila, sa mère, cette solution de répit a eu des effets positifs pour elle et son fils : « Quand on est arrivés à Tours, Amin n’était pas bien. Puis on a trouvé une place ici, deux fois par semaine. Amin a bien progressé, il est beaucoup plus calme à la maison maintenant. Il adore venir ici. Il est tout le temps souriant. Et pour moi en tant que parent, cela me donne du temps pour faire des choses pour la maison mais aussi pour moi, pour me reposer.

En plus de l’accueil de l’enfant, le Bon Endroit cherche à développer des ateliers pour les parents : sophrologie, atelier d’écriture, yoga, etc. toujours dans une ambiance conviviale et bienveillante.

Article de Sophie O’MAHONY (extrait du site de la Fédération de l’APAJH) – lien vers l’article : Vous êtes au Bon Endroit, un lieu d’accueil parents et enfants – Fédération APAJH

Le Bon Endroit déménage

Arrivés dans les nouveaux locaux pour les enfants accueillis au Bon Endroit. Spacieux, lumineux et surtout donnant sur un grand jardin, vivement l’été !  

Plusieurs espaces sont aménagés afin de créer des ambiances différentes pour s’adapter aux besoins de chaque enfant.  

Ici, une pièce d’inspiration Snoezelen. La démarche est basée sur l’éveil de l’enfant stimulé au monde extérieur par le biais de son corps et de ses cinq sens.