Article NR « Le Bon Endroit, un lieu d’apaisement et de partage »

Publié le 12 juillet 2021 dans la Nouvelle République 37

« Ouvert il y a un an, le Bon Endroit, niché au cœur de l’ancien cloître des Capucins, poursuit son objectif de tisser du lien.

Un lien qui s’avère précieux pour les familles des enfants atteints de troubles autistiques accueillis dans le cadre de ce vaste projet mêlant habitat et humanisme, avec logements inter-générationnels, unité de jour Alzheimer et crèche.


Lucie Blaix, coordinatrice de cet espace de répit parental, est soulagée, au sortir de la crise sanitaire. « Le lien se noue, petit à petit. Les parents nous font confiance et s’investissent dans ces moments de partage, comme Fadila qui a eu l’initiative de créer une ludothèque avec des jeux éducatifs adaptés à l’autisme. Avec ma chef de projet, Céline Gaud, nous sommes heureuses de faire partager ces moments aux fratries et d’accueillir aussi les papas, qui n’hésitent plus à venir. Ce mois de juillet, nous avons également en renfort six étudiantes en orthophonie de l’association Totem, qui vont se partager entre soutien aux éducateurs et moments festifs avec karaoké, ateliers créatifs et origami en folie. »
Cet été, les animations à destination des parents et des aidants vont se décliner autour de la sophrologie, du yoga, de l’art-thérapie. »

Animation jeune public dans la chapelle des Capucins.
© Photo NR